Guide pratique pour l’installation efficace d’une baie de brassage 10 pouces

Préparez l’emplacement idéal pour votre baie de brassage 10 pouces en optant pour un endroit sec, propre et stable. Sélectionnez judicieusement l’alimentation électrique avec une barre multiprise 1U, montez le panneau de brassage, et intégrez un switch pour optimiser le réseau. Ajoutez des extensions pratiques, comme le plateau pour la box, un onduleur, et un NAS, tout en envisageant l’intégration d’un boîtier domotique. Pour améliorer les performances, intégrez des serveurs supplémentaires, renforçant la sécurité et la réactivité en cas de défaillance d’un serveur principal.

Préparer l’emplacement idéal pour une installation réussie

La préparation de l’emplacement de votre baie de brassage 10 pouces revêt une grande importance pour garantir son bon fonctionnement. Optez pour un emplacement sec afin de prévenir tout risque lié à l’humidité pouvant affecter les équipements.

A lire également : L'incroyable révolution que l'informatique quantique apporte aux industries traditionnelles

Assurez-vous également que l’espace soit propre, éloigné de la poussière et des débris afin de maintenir la qualité des composants internes de la baie. La stabilité de l’emplacement est tout aussi essentielle. Alors, choisissez une surface stable pour éviter toute oscillation ou mouvement potentiel pouvant compromettre l’intégrité de la baie et de ses composants internes. 

Sélectionner l’alimentation électrique d’une braie de brassage 10 pouces

Optez judicieusement pour l’alimentation électrique en choisissant une barre multiprise d’1 unité de rack (1U) munie idéalement d’un interrupteur ON/OFF. Pour une configuration optimale, placez-la stratégiquement sur la partie inférieure de la baie informatique. Cela assure un accès pratique et une gestion efficace de l’énergie.

A lire en complément : Comment améliorer la sécurité des réseaux informatiques ?

Monter du panneau de brassage

Cet équipement avec des ports et des connecteurs RJ45 femelles permet de regrouper et distribuer les câbles réseau. Placez-le en haut de la baie de brassage, connectez les câbles et attachez-les. En outre, pensez à étiqueter chaque port pour une organisation claire.

Intégrer un switch pour optimiser le réseau

Le switch est un élément clé des baies de brassage, il assure la centralisation et la distribution du réseau. Bien que votre installation en possède déjà un par défaut, l’ajout d’un deuxième peut s’avérer avantageux. 

Particulièrement utile lorsque vous avez plusieurs prises réseau à connecter, cela simplifie la gestion et la distribution de la connectivité. Pour l’installation, positionnez le switch dans la baie, aligné avec les rails de fixation. Ensuite, raccordez les câbles réseau aux ports du switch. Enfin, branchez le câble d’alimentation du switch à une prise électrique.

Mettre les extensions pratiques

Complétez votre installation de baie de brassage avec ces étapes supplémentaires : insérez le plateau pour la box, fixez-le, connectez les câbles. Ajoutez un onduleur pour la protection électrique, le fixant sur les supports, branchant les câbles à sa sortie. 

Intégrez un NAS en le fixant, connectant au réseau et branchant le câble d’alimentation. Pour plus de sécurité, envisagez deux NAS.

Intégration le boîtier domotique

L’intégration d’un Boîtier Domotique, un Choix Stratégique : Si votre entreprise utilise intensivement des systèmes domotiques tels que l’éclairage automatique, les volets roulants automatisés, ou des sondes de température, envisagez d’ajouter un boîtier domotique à votre baie de brassage. Fixez-le à l’intérieur, connectez-le au réseau via un câble Ethernet, et branchez le câble d’alimentation dans une prise. Cette option, bien que facultative, offre une centralisation pratique pour le contrôle des équipements domotiques du bâtiment.

Intégrer des serveurs additionnels pour un réseau performant

Si votre baie de brassage est suffisamment spacieuse, envisagez d’y intégrer des serveurs supplémentaires. Cette approche permet d’étendre la capacité de traitement et de stockage, d’assurer une meilleure réactivité en cas de défaillance d’un serveur principal, et de segmenter les différentes fonctions des serveurs (fichiers, applications, bases de données, vidéoconférence, etc.). 

De plus, cela améliore la performance globale en répartissant la charge, notamment pendant les pics de trafic. Cela renforce la sécurité avec :

  • Des pare-feu
  • Des systèmes de détection des intrusions
  • Des serveurs dédiés à la sécurité