SEO

Comment savoir qui est propriétaire d’un nom de domaine?

Rechercher le propriétaire d’un nom de domaine peut être utile à plus d’un titre. Pour les difficultés qui nécessitent l’intervention d’un webmaster notamment, un problème d’accès au site, cela peut être nécessaire. C’est aussi le cas lors d’une demande de rachat d’un nom de domaine. Voici des conseils et astuces pour l’aboutissement de votre recherche.

Utiliser le Whols

Pour trouver rapidement le nom du propriétaire d’un site internet, vous pouvez utiliser le Whols. Il faut toutefois savoir se servir de cet outil comme il se doit. Le Whols est un annuaire dans lequel on trouve la quasi-totalité des noms de domaine enregistrés. Outre cela, on y retrouve aussi les noms des propriétaires de ces sites ainsi que leurs coordonnées.

A lire également : Boostez votre référencement en améliorant la vitesse de chargement de votre site

Il faut préciser qu’à la création d’un site internet ou d’un blog, plusieurs personnes optent pour l’achat d’un nom de domaine. Généralement, cela se fait au même moment que l’hébergement du site. L’achat du nom de domaine d’un site se fait auprès d’un registrar. Il s’agit du bureau d’enregistrement de noms de domaine. Au cours de cet enregistrement, le propriétaire du site fournit, au registra ou à l’hébergeur, ses coordonnées personnelles. Parmi celles-ci, il y a outre le nom, le numéro de téléphone et l’adresse. Le registra se chargera à son tour, de transférer toutes ces informations pour que celles-ci soient mises en ligne dans le Whols.

Par ailleurs, il faut notifier qu’autrefois, le Whols pouvait être consulté par n’importe qui. Cependant, depuis que le GDPR est entré en vigueur, la donne a changé. Pour précision, le GDPR est la loi sur la protection des données personnelles. Cette loi a fixé un cadre précis de diffusion des coordonnées personnelles et plus encore, pour les particuliers.

Lire également : Web 3.0 et l'avenir du référencement

Obligations pour les blogueurs amateurs

nom de domaine

Si vous êtes un propriétaire de site, vous avez l’obligation de fournir aux internautes, les données qui permettront de vous identifier facilement. Il s’agit notamment de votre identité (nom et prénom), de votre numéro de téléphone et de votre adresse physique (domicile). Ces exigences sont à mettre sur le compte de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN).

Pour répondre aux exigences de la LCEN, il est important de fournir des données justes au registrar ou à l’hébergeur. Tout manquement à ce niveau est considéré comme une violation de contrat. Cela autorise donc le registra à supprimer votre nom de domaine à tout moment. Il faut toutefois signifier que la mise à disposition de ces informations ne vous empêche pas de rester dans l’anonymat si vous le souhaitez.

Vérifier les informations de contact du domaine

Vous devez vérifier la validité des informations fournies par le propriétaire du nom de domaine. Effectivement, il peut arriver que certaines personnes utilisent des informations fausses ou obsolètes pour masquer leur véritable identité. Cela peut être fait intentionnellement ou non.

Pour éviter ce genre de situation, vous devez utiliser l’outil Whois qui permet de trouver les informations sur l’enregistrement d’un nom de domaine ainsi que son propriétaire actuel. Les données disponibles grâce à cet outil comprennent notamment :

• Le nom et prénom du titulaire
• L’adresse postale et électronique
• Le numéro de téléphone

Toutefois, il faut noter que certains registres offrent une option qui permet au titulaire d’un nom de domaine d’anonymiser ses données privées afin qu’elles ne soient pas accessibles via Whois. Cette option s’appelle ‘Whois Privacy’ ou ‘Protection Whois’. Dans ce cas-là, les coordonnées affichées dans Whois correspondent à celles du proxy choisi par le titulaire pour protéger sa vie privée.

D’ailleurs, il existe des services proposant l’accès à cette information même quand elle a été masquée (comme DomainTools). Bien sûr cela soulève la question légitime autour du respect et la protection des données personnelles en ligne.

Vérifier les informations liées aux noms de domaines n’est pas simplement une bonne pratique mais bien plus encore : c’est un élément clé avant tout investissement ou engagement financier impliquant un site web.

Faire appel à un service de recherche de propriétaire de domaine

Si vous n’arrivez pas à obtenir les informations qu’il vous faut en utilisant l’outil Whois, vous devez choisir une entreprise fiable. Certainement, si vous souhaitez mener cette opération dans le cadre d’un litige judiciaire ou pour récupérer un nom de domaine qui a été acheté par quelqu’un d’autre sans votre accord.

Il existe aussi des sites web gratuits tels que who.is ou ICANN Lookup qui permettent la consultation rapide et gratuite du statut administratif du nom de domaine sur plusieurs registres. Ils devraient suffire pour des recherches simples telles que vérifier la disponibilité d’un nom de domaine avant son acquisition.

En fin de compte, récolter les informations liées aux titulaires du nom de domaine peut s’avérer plus complexe qu’on ne le pense au premier abord. La protection des données personnelles sur Internet a conduit certains propriétaires à cacher leur identité derrière certains services tiers (comme expliqué ci-dessus). En tout état de cause, prendre contact avec le propriétaire actuel du site concerné peut aider à résoudre différents problèmes tels que la régularisation financière liée à l’hébergement ou même constituer une opportunité commerciale sous-jacente.

Prendre soin dès le départ, au moment où on choisit un nom de domaine, est très important : il faut éviter de se trouver dans une situation où on doit faire face à des obstacles pour connaître le titulaire ou changer l’hébergement d’un site web.