Comment créer un serveur informatique ?

Ces dernières années, bon nombre de personnes sont intéressées par la mise en place de leur propre serveur en raison de ses nombreux avantages. Cependant, elles n’ont pas toujours connaissance de la procédure pour créer un serveur informatique. Dans cet article, vous allez découvrir les différentes étapes à suivre pour le mettre en place.

Que faut-il avoir pour créer un serveur ?

Un serveur informatique est un appareil ou un logiciel qui offre, par le biais d’Internet, des services à ses utilisateurs. En ce qui concerne le matériel nécessaire pour le créer, il faut avoir un routeur qui offre une bonne connexion internet, un ordinateur qui traite les informations et un câblage réseau adéquat.

A lire également : Les deux catégories de logiciels malveillants malware

Pour ce qui est du logiciel, il est nécessaire d’avoir un système d’exploitation open source (de préférence Linux). Cela est important, car la configuration d’un serveur dans Ubuntu est beaucoup plus facile. Il faut également disposer d’un programme de configuration de serveur comme Apache. Par ailleurs, un programme qui vous permet de créer des pages web ou de télécharger des informations en ligne sera également nécessaire.

Quelques étapes à suivre pour créer un serveur informatique

La mise en place d’un serveur informatique nécessite tout un processus comprenant des étapes.

A découvrir également : Metasploit, un outil de pentest très utilisé devenu quasiment indispensable 

Définir le type de serveur à monter

Il existe de nombreux types de serveurs en fonction du type de tâches que vous souhaitez effectuer. Par conséquent, la première étape de la création d’un serveur consiste à définir sa fonction principale. Il peut s’agir d’un serveur web, d’un serveur proxy ou d’un serveur de téléphonie.

Par ailleurs, on a également le serveur de fichier, le serveur de courrier et bien d’autres. Il faut noter que les étapes pour monter chacun de ces serveurs sont pratiquement les mêmes.

Choisir le système d’exploitation

Vous pouvez utiliser presque n’importe quel système d’exploitation. Toutefois, c’est le système Linux Ubuntu qui est recommandé. Par ailleurs, il est possible de monter un serveur sur Windows Server 2008/2012.

Définir le programme serveur

Il existe deux options qui sont préférées aux autres. Tout d’abord, il y a Apache Server, qui est considéré comme le meilleur. En effet, il est gratuit, efficace et possède des versions pour Windows et Linux.

La deuxième option est IIS (Internet Information Server). Son principal avantage est qu’il est livré avec Windows. Cependant, ce programme est un peu plus difficile à configurer et n’est pas aussi performant qu’Apache. Cette information est sans aucun doute pertinente lorsqu’il s’agit de monter un serveur web.

Configurer le pare-feu

La configuration du pare-feu est l’une des étapes les plus importantes de la création d’un serveur. Par exemple, pour obtenir un serveur web fonctionnel et sécurisé, vous devez vous assurer que les nouvelles connexions entrantes au serveur sont autorisées.

Si vous avez un pare-feu, vous devrez le configurer pour que le serveur web soit accessible. Dans le cas contraire, il est préférable d’en installer et de le configurer pour rendre votre site web plus sécurisé.

Configuration et installation des logiciels serveurs

Une fois que vous avez défini la fonction principale de votre serveur, choisi le système d’exploitation et sélectionné le programme serveur qui convient le mieux à vos besoins, vous devez vérifier que le fichier de configuration principal (httpd.conf) contient toutes les informations dont vous avez besoin.

Il faut ajouter au moins un hôte virtuel (VirtualHost en anglais). Cela permettra aux visiteurs d’accéder à votre site web via une adresse IP ou un nom de domaine personnalisé.

Il est aussi recommandé de sécuriser votre site web en utilisant HTTPS. Pour cela, vous aurez besoin d’un certificat SSL/TLS afin d’établir une connexion chiffrée entre le navigateur du visiteur et votre site web.

Le protocole FTP (File Transfer Protocol) permet aux utilisateurs d’accéder à distance aux fichiers stockés sur le serveur via Internet. Lorsque vous installez un serveur FTP, vous devez configurer les paramètres d’accès et les autorisations pour chaque utilisateur.

Il est fortement recommandé de limiter l’accès aux fichiers privés en utilisant des comptes d’utilisateur et des mots de passe forts. Vous pouvez aussi envisager l’option chroot (change root) qui permet aux utilisateurs FTP d’être confinés dans leur propre répertoire racine, limitant ainsi leur accès aux autres fichiers du système.

Un serveur de messagerie vous permet d’échanger des e-mails avec vos clients ou collègues. La configuration du serveur SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) est une étape importante lors de la création d’un serveur mail.

Vous devez commencer par installer un programme tel que Postfix ou Sendmail sur votre serveur. Vous devrez configurer le fichier principal (main.cf pour Postfix). Cette étape implique généralement la spécification du domaine hébergé et la définition des options relatives à l’hébergement des courriers électroniques entrants et sortants.

Le Domain Name System (DNS) joue un rôle crucial dans la redirection des noms de domaine vers les adresses IP du serveur. Afin d’installer un serveur DNS, vous devez commencer par installer le programme BIND (Berkeley Internet Name Domain).

Vous devrez configurer le fichier principal pour spécifier la zone hébergée et les enregistrements DNS nécessaires tels que MX, TXT ou CNAME.

Un serveur proxy agit comme un intermédiaire entre votre réseau local et Internet. Il peut être utilisé pour filtrer le contenu Web ou pour accélérer l’accès à certains sites Web populaires en mettant en cache leur contenu.

La mise en place d’un serveur proxy implique généralement l’installation de programmes tels que Squid ou Privoxy sur votre serveur. Vous devrez ensuite configurer ces programmes selon vos besoins spécifiques.

Dernière étape mais non des moindres : n’oubliez pas de maintenir à jour tous les logiciels installés sur votre serveur. Les mises à jour régulières sont essentielles pour garantir la sécurité et la stabilité de votre système.

Donc, si vous suivez toutes ces étapes avec soin et précision, vous serez capable de monter n’importe quel type de serveurs informatiques, tels qu’un serveur web, un serveur de messagerie et bien d’autres encore.

Sécuriser son serveur informatique

Une fois que votre serveur est opérationnel, vous devez utiliser des mots de passe forts et complexes pour tous les comptes utilisateurs qui ont accès à votre serveur. Évitez les mots de passe évidents tels que « password » ou « 123456 ». Utilisez plutôt une combinaison aléatoire de lettres majuscules et minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux.

Vous pouvez aussi renforcer la sécurité en utilisant l’authentification multifactorielle (MFA), qui nécessite une seconde forme d’identification après avoir entré le mot de passe.

Un autre moyen efficace consiste à tenir régulièrement à jour toutes les applications installées sur votre serveur. Les mises à jour contiennent souvent des correctifs pour des vulnérabilités connues.

Il peut aussi être judicieux d’utiliser un logiciel antivirus sur votre système. Cela permettra non seulement d’éliminer toute menace potentielle, mais aussi de vous avertir si certains fichiers sont infectés par un virus dès qu’ils seront téléchargés sur le serveur.

L’utilisation de la technologie de chiffrement est également conseillée. Vous pouvez utiliser SSL/TLS pour chiffrer les connexions entrantes et sortantes sur votre serveur web ou le protocole SSH (Secure Shell) pour sécuriser les connexions à distance sur votre système.

Un bon moyen d’assurer la sécurité de votre système consiste en une sauvegarde régulière des données sensibles. Les sauvegardes doivent être effectuées régulièrement dans des emplacements hors ligne et/ou distants afin d’éviter toute perte ou corruption des données en cas d’attaque informatique.

Créer son propre serveur informatique peut sembler compliqué au premier abord, mais avec ces étapes simples et claires, vous pouvez créer un système performant et sûr répondant parfaitement à vos besoins spécifiques. La sécurité ne doit jamais être négligée : assurez-vous toujours que toutes les mesures nécessaires sont prises pour protéger vos données précieuses.