Quelle certification cybersécurité adopter ?

Aujourd’hui, plusieurs certifications existent pour les professionnels de la sécurité informatique. Chacune d’entre elles permet à l’informaticien d’acquérir des savoirs supplémentaires. Elles constituent également des preuves de leurs compétences auprès de certains employeurs. Voici les différentes certifications majeures en cybersécurité.

Security+

Security+ est l’une des toutes premières certifications. Il s’agit d’une attestation pour les débutants en sécurité informatique. Son but principal est de vous évaluer sur votre aptitude à maintenir un système de sécurité et gérer les failles de sécurité. 

A lire également : Quel est l’objectif de la sécurité informatique ?

Pour avoir cette attestation, vous devez juste disposer du titre Network+ et de quelques années d’expérience. En pratique, il s’agira de répondre à des questions à choix multiples. Vous allez également faire certaines tâches.

Microsoft Technology Associate (MTA)

A lire également : Comment faire la sécurité informatique ?

Le MTA Security Fundamentals est un certificat en sécurité informatique qui atteste que le spécialiste connaît les fondamentaux de ce domaine. Ce dernier comprend alors parfaitement les principes clés de la sécurité. Il est donc capable de sécuriser un système d’exploitation. Le spécialiste doit également être compétent dans la gestion du réseau et des logiciels.

Pour passer l’examen, vous devez payer une somme forfaitaire de 127 $. Pour bien vous préparer au test, il serait intéressant d’avoir un peu d’expérience au préalable avant de vous lancer.

Praticien certifié en Sécurité des Systèmes (SSCP)

Avec ce certificat, le spécialiste en sécurité informatique atteste de sa maîtrise en matière :

  • d’administration des systèmes ;
  • d’analyse de sécurité ;
  • d’ingénierie en sécurité réseau ;
  • d’administration de bases de données, etc.

Pour passer cet examen, il faut donner des réponses correctes à 125 questions à choix multiples. Il faut préciser que le test durera 3 heures. Par ailleurs, pour y être éligible, vous devez avoir au moins un an d’expérience dans l’un des domaines que couvre l’examen.

Professionnel certifié en Sécurité cloud (CCSP)

Cette qualification est sans doute l’une des plus populaires. Elle permet d’attester que le professionnel qui la détient est capable d’assurer la gestion et de la sécurisation des données et applications sans le Cloud.

Pour passer l’examen, vous devez avoir 5 années d’expérience. Dans le cadre du décompte, les stages peuvent également compter. Il s’agit aussi d’expériences professionnelles que vous pouvez faire valoir.

Par ailleurs, il existe également le titre de Professionnel certifié en Sécurité offensive (OSCP). Ce dernier concerne ceux qui ont des compétences avancées en maîtrise d’outils et techniques de piratage. Des connaissances poussées en Linux sont absolument indispensables. Le test ici est assez pratique, car il consistera à pirater une adresse IP.